image

Le chômage total

Il est très important que vous fassiez connaître dans les plus brefs délais à la CAFAT tout mouvement de personnel, embauche ou rupture du contrat de travail.

En effet, pour bénéficier des avantages de l'assurance chômage de la CAFAT, le travailleur privé d'emploi doit s'inscrire comme demandeur d'emploi dans un délai de 3 mois suivant la fin de l'emploi.

À l'inverse, le paiement des allocations de chômage doit être interrompu au jour où le chômeur indemnisé reprend une activité salariée.

Vous êtes tenu de fournir à votre salarié les documents nécessaires à la constitution de son dossier de chômage, notamment :

  • un certificat de travail portant mention des dates de début et de fin de contrat ; la date de rupture du contrat de travail et dans tous les cas la date de la fin du préavis éventuel ;
  • la dernière fiche de salaire devra porter indication des éventuelles indemnités compensatrices de préavis et/ou de congés payés (montant et nombre de jours ouvrables correspondants) ;
  • une copie de la lettre de démission le cas échéant.

Pour bénéficier des allocations chômage le salarié ne doit pas avoir quitté volontairement, sans motif légitime, son dernier emploi (sont reconnues a priori légitimes les démissions pour suivre le conjoint ou les ascendants si le demandeur d'emploi est âgé de moins de 21 ans).

La commission chômage peut être amenée, à la demande du salarié, à se prononcer sur la légitimité du motif de la démission.

Le chômage partiel

En cas de fermeture temporaire de votre établissement pour motifs économiques, ou de réduction de travail entraînant une perte de salaire, vos salariés, tout en restant liés à votre entreprise peuvent bénéficier d'une allocation spécifique.

Pour que vos salariés puissent bénéficier de cette prestation vous devez en faire la demande auprès de la Direction du Travail et de l'Emploi (12 rue de Verdun - BP 141 - 98845 NOUMÉA CEDEX - Tél. : 27 55 72).

assure