Votre arrivée en métropole

La CAFAT ne dispose pas de structure d'accueil en métropole.
Vous devez donc rejoindre votre lieu d'hébergement ou l'hôpital par vos propres moyens (taxi, bus, métro).

image

La Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris

Le personnel de la maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris peut vous aider dans vos démarches administratives, sociales ou concernant votre hébergement. Ses bureaux sont situés :
7 rue du Général Bertrand - 75007 Paris 
Tél. 01.42.73.69.73 | Numéro vert : 0.800.482.412 | Fax 01.42.73.69.89
www.mncparis.fr
Horaires du bureau : du lundi au vendredi, 09h30-12h30 et 13h30-17h30.

L'hébergement

Si votre état de santé ne nécessite pas une hospitalisation continue, des chambres ou appartements dans des résidences peuvent être réservées par la CAFAT ou la Maison de la Nouvelle-Calédonie.

La résidence le Rosier Rouge à Paris : cette résidence est directement réglée par la CAFAT, vous n'aurez rien à débourser (à l'exception des suppléments éventuels et des frais de téléphone). Les repas sont prévus sur place.

Résidhomes situées près des principaux centres hospitaliers en Île de France ou en province : les nuitées sont réglées directement par la CAFAT. Une indemnité de 30 Euros par jour (3.570 F.CFP) vous est versée par la CAFAT pour les repas.

Si vous choisissez d'être hébergé en dehors des résidences conventionnées, la CAFAT vous versera la somme de 95 Euros par jour (11.305 F.cfp) si vous résidez en Île de France et 75 Euros par jour (8.295 F.CFP) si vous êtes dans une ville de province.

assure

Dans le cas où vous payez vous même votre hébergement, réclamez la facture acquittée et joignez-la à votre demande d'indemnités d'hébergement (imprimé mis à disposition par la CAFAT), puis adressez le tout à la CAFAT chaque fin de mois.
Les frais de téléphone sont à la charge du malade.

 

image

Votre suivi médical

Vos frais d'hospitalisation
Ils sont réglés directement par la CAFAT. 
Les frais de téléphone restent à la charge du malade.

Vos frais médicaux hors hospitalisation
Tous vos frais médicaux engagés en dehors du cadre de votre hospitalisation (ex : pharmacie, consultations, radiographies, analyses de laboratoire...) peuvent être réglés directement par la CAFAT au professionnel de santé, dès lors que ces soins sont en rapport avec la pathologie ayant nécessité votre evasan.
Si toutefois, vous vous acquittiez de ces frais, ceux-ci vous seront remboursés par la CAFAT sur présentation des factures, des feuilles de maladie sécurité sociale et des prescriptions correspondantes.

Consultations médicales hors évasan

Toute consultation d'un médecin pour un motif sans relation avec votre évacuation, ne pourra faire l'objet d'une prise en charge directe par la CAFAT.

Vous devrez en assurer vous même le règlement.

En fonction de la nature des soins, un remboursement partiel pourra être effectué par la CAFAT à votre retour si vous en faîtes la demande, sur présentation des factures justificatives acquittées.

assure

Il est demandé aux malades ainsi qu'à leurs accompagnateurs d'avoir une attitude correcte durant leur séjour à l'hôpital, de respecter le personnel hospitalier et les autres malades.
Toute attitude incorrecte (personne en état d'ivresse, tapage nocturne, insultes…) sera sanctionnée par un rapatriement immédiat à Nouméa.

 

Vos déplacements

Les frais de transports en métropole pour motif médical, sont pris en charge par la Caisse.
Il vous faudra faire l'avance des frais de transports urbains (taxi, bus, métro), dont vous serez remboursés à votre retour sur présentation des justificatifs, dès lors que le point de départ ou d'arrivée correspond à un établissement hospitalier ou à l'aéroport.

assure

Votre retour en Nouvelle-Calédonie

Départ de métropole
Le médecin en métropole vous établira un certificat médical indiquant que les soins sont terminés et vous autorisant à rentrer en Nouvelle-Calédonie. Il précisera également s'il est nécessaire de prévoir de l'oxygène pendant le vol ou si vous devez être hospitalisé au retour.
Vous devrez ensuite vous rendre dans l'agence de voyage la plus proche et faire une réservation pour votre vol retour. Il vous faudra également adresser par fax le certificat médical et la date de réservation au bureau "évasan" de la CAFAT, qui fera le nécessaire pour débloquer votre billet retour.
N'oubliez pas de laisser votre contact à l'agence de voyage qui vous téléphonera lorsque les billets seront disponibles.

Si vous êtes hospitalisé ou si vous avez des problèmes pour effectuer cette démarche, prenez contact avec la Maison de la Nouvelle-Calédonie qui fera le nécessaire.

Enfin, avant de rentrer en Nouvelle-Calédonie, il vous appartient de prévenir votre famille ou vos proches de la date et de l'heure de votre arrivée, afin que vous puissiez être accueilli à l'aéroport de Tontouta (d'où la nécessité de prévoir une carte téléphonique ou une somme d'argent suffisante).

Le jour de votre départ de métropole, vous devrez vous rendre à l'aéroport par vos propres moyens, sauf nécessité d'un transport sanitaire.

Prolongation de votre séjour pour convenances personnelles
Si vous décidez de prolonger votre séjour pour convenances personnelles, votre prise en charge par la CAFAT en qualité d'évacué sanitaire cesse à partir du jour où votre état de santé ne justifie plus votre présence en Métropole.

image

Votre arrivée en Nouvelle-Calédonie

Dès votre retour, consultez votre médecin pour continuer votre traitement.

Si vous êtes hospitalisé, le bureau «Evasan» de la CAFAT se chargera de prévoir le transfert en ambulance ou en VSL de l'aéroport de Tontouta jusqu'au CHT ou la clinique. Il en sera de même pour tout transport médicalisé ou pour tout handicap dûment signalé.