Au terme de la période de soins ou d'arrêt de travail, la guérison ou la consolidation peut être proposée par le médecin traitant sur le certificat médical final descriptif (même imprimé que le certificat médical initial) ou par notification de la Caisse sur proposition de son médecin conseil en l'absence de certificat médical final produit par le médecin traitant.

La rechute ne peut survenir qu'après la guérison ou la consolidation de l'accident initial ou de la maladie professionnelle ou d'une précédente rechute.

image

La guérison

La guérison est la disparition des lésions traumatiques ou morbides occasionnées par l'accident ; elle ne laisse subsister aucune séquelle fonctionnelle, donc aucune incapacité permanente. Cependant, la guérison n'est jamais qu'apparente et peut laisser place dans l'avenir à une rechute.

La consolidation

La consolidation est le moment où, à la suite de la période de soins, la lésion se fixe et prend un caractère permanent sinon définitif. En principe, le traitement n'est plus nécessaire, si ce n'est pour éviter une aggravation, et il est possible d'apprécier un certain degré d'incapacité permanente consécutive à l'accident. 

La consolidation ne coïncide pas nécessairement avec la reprise d'une activité professionnelle. 

La date de consolidation détermine la fin du versement des indemnités journalières et le point de départ d'une rente éventuelle.

assure

La rechute

La rechute se caractérise par la survenue d'une aggravation de la lésion imputable à l'accident ou par l'apparition d'une nouvelle lésion imputable à l'accident nécessitant un traitement actif avec ou sans arrêt de travail.

La victime se fait établir un certificat médical de rechute par son médecin traitant si l'aggravation de sa lésion entraîne la nécessité d'un traitement médical, qu'il y ait ou non nouvelle incapacité temporaire.
L'avis du médecin conseil est obligatoire pour la reconnaissance de l'imputabilité médicale de la rechute.

La rechute se termine par une guérison ou une consolidation.

En cas d'acceptation de la rechute, la feuille d'accident du travail ou de maladie professionnelle est remise à la victime par le Contrôle médical pour la prise en charge des soins en tiers payant et des éventuelles indemnités journalières.